Formation Perl Formateur Perl Appartement à louer à Noisy-le-Grand Bric-à-Brac
Bric-à-brac
Français
English
Deutsch
Italiano
Español
Dutch
Greek
Google
sur le Bric-à-brac
Utilisation de cookies : en poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation de cookies pour disposer d'informations adaptées à vos centres d'intérêts. Plus d’informations
12 étoiles pour 15 États dans le drapeau de l'Union Européenne

En vente : ouvrages
sur les énigmes !

Voici quelques unes des raisons pour lesquelles le nombre d'étoiles n'est pas passé à 15 dans le drapeau de l'UE lors de son élargissement à 15 États.

Les 12 étoiles ne representent en fait pas les 12 pays, mais une espèce de représentation d'une perfection / unité. Je pense qu'il n'est pas possible de faire de comparaisons avec le drapeau des USA, essentiellement pour des raisons de contextes culturel et historique très différents ( et les drapeaux reflètent profondément cet environnement ). Comme chacun le sait, le drapeau du Conseil de l'Europe est le même, bleu avec douze étoiles, malgré le fait que ses membres soient plus de 12.

Les USA ajoutent une étoile dans le canton pour chaque nouvel État, mais de plus ils ont ajouté une bande pour chacun des deux suivants : le Vermont et le Kentucky. De 1795 à 1818, le drapeau des USA a eu 15 étoiles et 15 bandes. Lorsqu'il devint évident que le pays allait continuer à croître, le nombre de bandes est revenu au 13 original, et par contre, les étoiles continuèrent à augmenter.

Extrait de The Otago Daily Times ( NZ ) du lundi 9 janvier 1995
« Pas besoin de changer de drapeau » ( par Roberyt J. Wielaard )

Il orne la plaque d'immatriculation des voitures de certains pays de l'Union Européenne et accueille les voyageurs aux frontières de cette dernière depuis Athènes jusqu'à Amsterdam en passant par les Açores. Mais 40 ans après sa création, le drapeau européen et ses douze étoiles sur fond bleu restent une source de confusion. Contrairement à ce que l'on croit généralement, ses étoiles ne reprétent pas les 12 membres actuels de l'Union Européenne. En effet, avec l'entrée ce mois-ci de l'Autriche, de la Finlande et de la Suède dans l'UE, pas une seule étoile ne sera ajoutée au drapeau européen.

Le drapeau européen a été conçu tout au long de cinq années de querelle à partir de 1950. Des bureaucrates étudièrent plus de 100 figures - anneaux, croix, étoiles, soleils, triangles - envoyées par des artistes, des héraldistes et des euro-enthousiastes. En 1953, le Conseil de l'Europe ( le première organisation d'après guerre pour l'intégration européenne ) a selectionné le cercle d'étoiles. Il a fallut attendre 2 ans de plus pour que le fond bleu soit choisi. Le Conseil avait 15 membres en 1955, mais l'Allemagne ( RFA ) refusa le nombre de 15 étoiles car une d'entre elles correspondait à la région de la Sarre, alors sous contrôle français. Elle en voulait 14, ce que la France refusa car celà excluait justement la Sarre qui ne rejoignit l'Allemagne qu'en 1957. Personne ne voulait du nombre superstitieux 13, mais il a été remarqué que le 12 contenait un important symbolisme judéo-chrétien ( à travers les 12 tribus et les 12 apôtres ). De plus, dans la mythologie grecque, Hercules devint immortel à la suite de ses 12 travaux. Vers 1957, le Conseil de l'Europe avait 25 membres. La plus puissante organisation ( l'UE ou Union Européenne, comme on l'appelle aujourd'hui ) fondée cette année-là par six pays, a aujourd'hui 15 membres. Et une douzaine de plus attend d'y entrer.

La difficulté de choisir un drapeau européen n'a pas été un cas isolé d'ambivalence pour les symboles européens. Il a fallut 8 ans au Conseil de l'Europe pour déterminer l'hymne européen. En 1972, il a choisi l'Ode à la joie de la Symphonie n° 9 de Beethoven, qui, depuis a été adoptée par l'UE. Dans les années 80, l'UE a passé 7 ans à discuter de la couleur du passeport européen, et a finalement choisi le "rouge évèque". On peur noter de façon ironique que ce dernier ne représente pas le drapeau européen, mais les emblèmes nationaux du pays émetteur. Les pays européens ont aussi eu tellement de mal à choisir un jour-symbole commun qu'il y en a deux : les 5 et 9 mai. Le Conseil Européen fait usage du premier car en ce jour de 1949 Winston Churchill déclara lors d'un discours à Zurick : « Nous devons construire les États-Unis-d'Europe ». L'UE nomme le 9 mai le Jour Robert Schuman en l'honneur de l'homme d'État français qui fut un fondateur clé de l'union.

XHTML 1.0     Imprimer
http://bric-a-brac.org/europe/12_15.php   Contact