Formation Perl Formateur Perl Appartement à louer à Noisy-le-Grand Bric-à-Brac
Bric-à-brac
Desproges
Divers
Images
Miroir
English
Google
sur le Bric-à-brac
Utilisation de cookies : en poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation de cookies pour disposer d'informations adaptées à vos centres d'intérêts. Plus d’informations
Comment bourrer sa dinde de marrons ...

En vente : ouvrages
sur les énigmes !
Alors voilà, c'est noël !
Dans la collection Les Guides Pratiques aux éditions Débordas et Latex , voici un extrait du premier volume d'une série de livres réunissant des fiches-cuisine spéciales noël que j'ai écrites :
Comment bourrer sa dinde de marrons
sans craindre les protestations
de SOS femmes battues et autres MLF



Ingrédients : une dinde, des marrons
Temps de préparation : variable selon la format de la dinde

Premièrement, il faut faire précuire les marrons que l'on aura pris soin d'éplucher au paravant (ou à la main, c'est plus pratique, et en plus on n'a pas à fouiller dans les affaires de plage dans la caravane à pépé et mémé). Pour celà, laisser au four pendant 15 minutes à 520 K (environ 250 degrés Celsius pour les cons {et autre français} ou environ 475 degrés Fahrenheit pour les gros cons {et autres britaniques}).

Deuxièmement, il vous faut une dinde. Soit vous en avez une sous la main (ou sous le pied, ou sous le cul ou dans la culotte, ça dépend), soit vous en êtes dépourvu et dans ce cas composez le 3615 CUM, ULLA, NIB, LOLA, TINA, VULVE, SALOPE ... ou encore faites le 08.36.69.69.69 (ce n'est pas à vous que je vais apprendre celà), voyez http://www.felation.sex, faites aussi un tour sur IRC, #clito, #sex, #dick ... en dernier recour appellez le (33) 01.48......... je vous filerais ma soeur, mais elle est déjà pleine à craquer.

Un fois en possession de cette dinde et une fois chez vous ou chez des amis (mais oui, bien sûr, c'est si délicat ...) ou chez TF1 (on appelle ça le JT de 20h) calfeutrez-vous : fermez tout à clef (pour éviter que le facteur n'entre) fermez fenêtres, rideaux (pour éviter que le voisinage n'entende quand la dinde onot {et oui, c'est son cri})

Ensuite prenez votre dinde sur le lit, c'est classique, sur la moquette, c'est inconfortable (surtout si on n'a pas passé l'aspirateur), dans la salle de bain, ça mouille (ceci est néanmoins nécessaire dans certains cas, notamment quand on prend une somaliène qui ne peut pas mouiller [drôle => rires SVP]) ou dans la cuisine ; et c'est là qu'on en vient à notre sujet : on bourre sa dinde de marrons quand on ne peut le faire avec autre chose (cette fiche est aussi adressée aux aphaliques [phallus vient du grec évidemment], aux aphaliques, disais-je, aux aphalliques et autres lecteurs de cette page Web).

Saisissez-la avec les deux mains (nous nous excusons aupres des manchots et des monobraïques auxquels la recette n'est pas adressée) en agripant ses poignets (poignées si vous faites celà avec un placard, mais c'est moins rigolo), vous les lui clouez au mur au moyen de gros clous (longueur : 15 cm ; section : 1 cm) et d'un maillet ; puis faites la même chose de ses pieds de façon à vous libérer les mains. Attention lors du cloutage ... non, du clouement ... cloutement ... du cloutérage ... cloutissement ... de la cloutaration ... du cloutoiement ... de la cloutoritatisation ... ET MERDE !!! Lorsque vous clouez ... non ! clouiez ... clouiassez ... clouiassonez .. clouiatisez ... clouiatomarisationnez ... ET MERDE !!! bref, à cet instant, faites attention à bien écarter les jambes de la dinde : celà facilite la 2de phase de la préparation.

Ensuite je vous conseille de faire appel à un baillon : vous verrez plus tard les raisons de sa nécessité (sauf si on éxécute la recette avec Tabata Cash ou le tunnel du Mt Blanc ou sous la Manche). Une fois le matériel ainsi mis en place, il ne vous reste plus qu'à mettre dans tous les orifices les marrons précuits. Pour celà, on peut s'aider d'un entonnoir (si l'on en a pas une bouteille en plastique coupée à 15 cm du haut et sans le bouchon, fera parfaitement l'affaire) ; introduisez-en l'embout dans le trou voulu et poussez les marrons au fond jusqu'à n'en plus pouvoir ; répétez l'oppération autant de fois qu'il y a d'orifices (si l'on n'a pas de baillon : commencer par la bouche).

Voilà le volatile prêt pour la cuisson.

Bon appétit.

Auteur : Sylvain  (sylvain [AROBASE] bric-a-brac.org)
(Je rappelle à tout le monde que ce n'est que de l'humour ...)
(pardonne-moi mon amour ...)
XHTML 1.0     Imprimer
http://bric-a-brac.org/humour/divers/dinde.php   Contact