Formation Perl Formateur Perl Appartement à louer à Noisy-le-Grand Bric-à-Brac
Bric-à-brac
Abécédaire
Acrostiches
Vers brisés
Alexandrins
Olorimes
Palindromes
Rimes riches
Rhopaliques
Pantoums
Pangrammes
Babebines
Lettre G.Sand
Google
sur le Bric-à-brac
Utilisation de cookies : en poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation de cookies pour disposer d'informations adaptées à vos centres d'intérêts. Plus d’informations
Babebines

En vente : ouvrages
sur les énigmes !
Connaissez vous les babebines ? Ce sont de courts poèmes dont les rimes déclinent les voyelles.
Par exemple les vers pourraient se terminer en : male mèle mile mole mule

Musique intérieure
C'est un petit air de Mozart
Que j'entendis dans la Lozère
Il me fera toujours plaisir
Je le garde comme un trésor
Avec un pan de ciel d'azur.

Jean Nohain

Histoire naturelle
Tous les poissons sont ovipares
Tous les éléphants ont un père
Les fleurs et les arbres respirent
La peau des hommes a des pores
Et l'eau des glaciers est pure.

Jean Nohain

Visage
Cheveux noirs, lèvres écarlates,
Que de couleurs sur lapalette
de votre visage insolite !
Mais je vous ai connue palotte,
Et c'est alors que vous me plûtes

Jean Nohain

Toi et la lune
Il faut du son pour plaire à l'âne,
Il faut aux moutons de la laine,
Au pétrole, des pipe-lines,
Aux temples grecs des colonnes,
et toi ... tu demandes la lune.

Jean Nohain

Formules
La sagesse vient avec l'âge
Il n'y a plus de privilèges
On dit que noblesse oblige
Les vertus sont dignes d'éloges
Eh zut ! Aprés nous le déluge !

Jean Nohain

Hourah pour la houri
Elle arrivait de Bassorah
Et l'on entendait sussurer
Sa voix de petite souris.
Haro, haro sur le bourreau
Cruel, sanguinaire et bourru,
Qui décapita la houri !

Jean Nohain

Digne et grave comme un pape,
Le marin espagnol Pepe
Regarde, en fumant sa pipe,
Après déjeuner, le pope
Qui titube sur la poupe.

Franc-Nohain

Bergeronnette
La bergère s'en va t-au bal :
-Adieu ! mes gros moutons qui bêlentâ !
Dans les bras de mon ami Bill,
De plaisirs, je vais prendre un bol
Et mes soucis volent en bulles.

Jean Nohain

Fait divers
Risquant la peine capitale,
John étrangle avec ses bretelles
Le curé-doyen d'Is-sur-Tille.
Moralité : dix ans de tôle
Qu'il purge à la prison de Tulle.

Jean Nohain

Boulot
Sur la terre, depuis Icare,
Et les pyramides du Caire,
Tout ce que les hommes conquirent
Et ce qu'ils conquièrent encore,
Ce n'est pas une sinécure.

Jean Nohain

Tic-Tac
Mon cher, Je n'y comprends que dalle :
On a vu la petite Adèle
Qui semblait avoir une idylle
Avec un horloger de Dole
Venu réparer sa pendule

Jean Nohain

Pas si sotte
Mademoiselle, je constate
Que dans votre petite tête
La cervelle n'est pas petite.
Ainsi, vous lisez Aristote !
C'est un plaisir que vous nous tûtes.

Jean Nohain

Snobisme
Je n'en fais pas vraiment cas,
Mais dans son bel hôtel du Quai,
A déjeuner chez le marquis,
Nous avons parlé d'Ionesco,
De blasons, de chasse et d'écus.

Jean Nohain

Presse
C'est un vrai flot de paperasses
Qui nous est offert par la presse,
Au gré de ses mille caprices :
Parfois amènes, et souvent rosses,
Tantôt chauvines, tantôt russes.

Jean Nohain

Trou de mémoire
J'ai beau me torturer le crâne,
Quel est le nom de cette reine,
De cette impératrice, de cette tsarine,
Qui portait sur la tête, en guise de couronne,
Une sorte de tarte aux prunes ?

Jean Nohain

Boite de nuit
Au petit jour, quand les fêtards
S'en vont, la dame des waters
Soupire et dit " Je peux sortir ! "
Et le portier du cabaret, Victor,
La reconduit dans sa voiture.

Jean Nohain
XHTML 1.0     Imprimer
http://bric-a-brac.org/lettres/babebines.php   Contact